Mandat et historique de l’organisme

Les Concerts Couperin ont pour mission de diffuser à Québec la musique de chambre de musiciens réputés et de jeunes chambristes ou solistes dans un contexte facilitant la proximité du public et des artistes.

C'est en 1956, à la demande de monsieur Omer Côté, secrétaire de la Province de Québec et de monsieur Gérard Morisset, conservateur du Musée de Québec, que monsieur Sylvio Lacharité, directeur de Radio-Canada, fonde Les Concerts Couperin avec la collaboration du juge Thomas Tremblay et du musicien Victor Bouchard.

Voués initialement à l’interprétation de musique baroque française, les Concerts Couperin ont élargi progressivement l’étendue du répertoire présenté en accordant une place de choix à la création contemporaine québécoise et canadienne. Denys Bouliane, Serge Garant, Jacques Hétu, Pierrick Houdy, Gilles Tremblay, Denis Gougeon, Jeanne Landry, Éric Champagne et Yannick Plamondon sont au nombre des compositeurs actuels interprétés dans le cadre des Concerts Couperin.

Avec plus de 275 concerts à son actif, cet organisme à but non-lucratif a permis aux résidents de Québec d’entendre des interprètes qui figurent parmi les plus grands dont Jeanne Landry, Pierre Boutet, le duo Victor Bouchard et Renée Morisset, Jacqueline Martel, Jean-Claude Casadesus, Hidetaro Suzuki, Antoine Reboulot, Bruno Laplante, Alexandre Lagoya, Catherine Eisenhoffer, Raoul Sosa et Scott Ross. Plus récemment, les Concerts Couperin ont eu le privilège d’accueillir Peggy Bélanger et Michel Angers, Geneviève Savoie, Anne-Julie Caron, Hugues Cloutier, Karine Boucher, Jean-Michel Dubée, Dominic Painchaud, Ghislain Dubé, Marie Bégin, des musiciens oeuvrant auprès des réputés Violons du Roy ainsi que des musiciens étrangers. 

Les Concerts Couperin se veulent être une mémoire active et accessible. S’inscrivant à la fois dans la continuité des initiatives musicales des fondateurs de l’organisme, ils contribuent activement, par le renouvellement de leurs saisons musicales d’année en année ainsi que par la diversité des artistes invités, à enrichir le paysage musical de la ville. Depuis six ans une nouvelle préoccupation est au coeur de la démarche des Concerts Couperin : celle de soutenir la relève musicale classique de la ville en lui offrant une vitrine privilégiée. À Québec, la scène musicale classique dédiée à la relève est plutôt rare en dehors des institutions scolaires et il est difficile pour les jeunes artistes de se produire dans des lieux professionnels et de générer des revenus décents.

Nous choisissons nos lieux de diffusion pour leur intimité et pour leur exceptionnelle acoustique
naturelle ; qualités qui siéent parfaitement à la musique de chambre. Pendant plusieurs années nous nous sommes produits à l’Église St-Michael et, depuis 2013, nous avons conclu un partenariat avec le Musée de l’Amérique Francophone de Québec. Pour chacun de nos concerts, des relations de presse et outils de promotions sont mis en place afin de rejoindre un maximum de spectateurs provenant de différents horizons. L’essentiel du fond de roulement de l’organisme provient de mécénat, des dons, des commandites et des revenus de la billetterie.

Importance des Concerts Couperin

Les Concerts Couperin est un diffuseur important pour la vie musicale à Québec. Il existe peu d’organismes qui offrent de la visibilité pour les musiciens professionnels de la région et qui présentent des concerts de musique de chambre de qualité à des prix abordables. Le public nous le confirme par sa présence et son enthousiasme lors de chacun des concerts. Les virtuoses qui jouent aux Concerts Couperin de même que les compositeurs des oeuvres qui sont jouées ou créées sont une grande source d'inspiration pour tous. Nous nous réjouissons d’avoir fidélisé un public pour nos concerts et d'avoir ainsi contribué à dynamiser la vie musicale à Québec. Après tant d’années, il nous est permis de croire que nous sommes devenus une véritable institution musicale à Québec. Nous souhaitons nous inscrire dans une continuité, dans une durée ; mettre nos pas dans les pas de ceux qui ont ouvert un paysage musical habitable avant nous.